Une jolie promenade au cimetière de Passy . Je ne le connaissais pas ce cimetière atypique . Assez déroutant !!!

DSC05408     DSC05409   DSC05401    DSC05432  DSC05413 DSC05422

   LE CIMETIERE DE PASSY      

Le cimetière de Passy a ouvert ses portes le 20 septembre 1820. Avec une superficie inférieure à 2 hectares, il se déploie, tel un jardin en terrasse, au-dessus de la place du Trocadéro, planté d'une centaine d'arbres, essentiellement des marronniers.

On y accède par une porte monumentale flanquée d'un pavillon d'accueil, œuvres de l'architecte Berger et datant de 1934. Le pavillon est orné de trois bas-reliefs dus au sculpteur Janthial (1935).

Le cimetière actuel remplace l'ancien cimetière communal de Passy qui s'étendait, jusqu'à sa fermeture en 1802 pour raisons de salubrité, le long des numéros impairs de la rue Lekain. Installé sur un terrain donné par un certain Bonneau, le second cimetière de Passy atteignait à peine 9 ares, à l'origine.

Sa surface actuelle est le fruit d'agrandissements successifs qui se sont échelonnés jusqu'en 1860, date à laquelle il a été annexé à la capitale.
" Petit mais bien fréquenté ", telle pourrait être la devise du cimetière de Passy qui, de toutes les nécropoles parisiennes, possède sans aucun doute la plus forte proportion de personnalités au mètre carré.

Par ailleurs, il traduit bien l'aspect cossu et soigné des beaux quartiers de l'ouest de la capitale, au centre desquels il s'inscrit.
Ici, parmi les 2 600 tombes, toutes plus ou moins monumentales, de nombreux artistes voisinent avec les grands noms de l'aristocratie, de la finance, de l'industrie et de la politique.  ( Site Environnement Paris.fr les cimetieres intra muros )