On connait d'Hector Guimard les sorties de Métro style "Art Nouveau" Mais on connait moins les immeubles qu'il a construit dans Paris  Il en reste quelques uns dans le quartier d'Auteuil dont le célèbre " Castel Béranger " .

Né à Lyon, Hector Guimard part étudier à l’Ecole des Arts décoratifs de Paris, tente le Prix de Rome, mais échoue à plusieurs reprises : architecte non diplômé, il en concevra une grande amertume.

Guimard débute dans les années 1890 sa carrière d’architecte par la conception d’hôtels particuliers où il met à profit la leçon de Viollet-le-Duc : à l’extérieur du bâtiment des saillies traduisent les aménagements intérieurs, tandis que la façade est animée et la symétrie classique rejetée. Il conçoit également du mobilier destiné à s’accorder pleinement à l’architecture.

Les principes essentiels de l’art de Guimard sont la logique, l’harmonie, et le sentiment. Architecture et arts décoratifs doivent satisfaire au programme de chacun, en utilisant les ressources industrielles modernes et en appliquant les progrès de la science à toutes les branches de l’activité humaine. Influencé par l’art japonais, Guimard cherche à exprimer le caractère véritable de la matière utilisée pour ses bâtiments (terre cuite émaillée, brique rouge ou émaillée, fer peint, pierre de taille…), et non à le dissimuler, comme c’est le cas dans l’architecture néo-baroque des années 1900 (par exemple au Grand Palais).

En 1895 il réalise son chef-d’œuvre, le Castel Béranger, à Paris. Rompant avec la rigidité haussmannienne, le bâtiment multiplie les décrochements et les matières polychromes. Guimard laisse visibles les matériaux, notamment la structure de fer. Mais sa grande innovation est avant tout graphique : c’est la fameuse ligne courbe et rythmée, typiquement Art Nouveau, dont il anime également le mobilier conçu spécialement pour le bâtiment.

DSC08651   DSC08640   DSC08661   DSC08658   DSC08662   DSC08663   DSC08664   DSC08628   DSC08627