Si il est un quartier pittoresque à Paris , c'est bien celui ci  !!! Peu connu des Parisiens et ignoré de la plupart des touristes il est situé dans le XIIIeme arrondissement . Il ne tire pas son nom comme on pourrait le croire des volatiles mais du nom de Mr Caille qui en 1543 fait la première acquisition de terrain dans ce quartier . A l'origine c'est une colline de 63 mètres recouverte de bois et surplombant la Bièvre. Au XIII° siècle on y pratique l'extraction de pierre coquillières ( calcaire ) , mais c'est surtout l'activité des tanneries le long de la Bièvre qui rend ce quartier sordide . Elle possédait , comme toutes les buttes de Paris, des Moulins à vent . Des noms de rues l'attestent encore aujourd'hui ( Rue du Moulin des prés , Rue du Moulinet et rue du Moulin de la Pointe ) L'axe principal du quartier est composé de la rue de la Butte aux Cailles et de la rue de l'espérance .En 1785 la muraille des fermiers généraux est construite au nord de la butte à l'emplacement de l'actuel boulevard Auguste Blanqui . En 1783 le premier vol en montgolfière de Pilâtre de Rozier et du Marquis d'Arlandes atterrit à l'angle des actuelles rues Bobillot et Vandrezanne . Le quartier ne fait pas partie de Paris mais de Gentilly jusqu'en 1860 ou elle rejoint le territoire de Paris qui annexe des communes environnantes en partie ou en totalité . Un puits artésien de 582 mètres est creusé à l'initiative de François Arago est creusé en 1866 et donne une eau à 28° qui depuis 1924 alimente la piscine proche , une photo d'Atget le montre ci dessous .En 1871 lors de la Commune de Paris les " Fédérés de la Butte aux Cailles " commandé par Walery Wroblevski repoussent par quatre fois les troupes versaillaise .La Place de la Commune de Paris à l'angle des rues Buot et de l'Espérance , perpétue le souvenir de ce mois de mai tragique . C'était un quartier pauvre , sans éclairage , sans pavé et habité par des chiffonniers . Une imposante église domine le quartier. Une chapelle ( Saint Marcel de la Maison-Blanche) existait dans le quartier depuis 1840 . Elle deviendra la chapelle Bréa en souvenir du Général Jean Baptiste Bréa ,mais elle se révèle vite trop petite pour un quartier en forte croissance démographique. En 1892 le terrain de la nouvelle église est acquis et les travaux débutent en 1894 ; elle est consacrée en avril 1896 et porte le nom de Sainte Anne de la Butte aux Cailles . C'est une église de style romano-byzantin oeuvre de Prosper Bobin . Les deux tours appellées communément les tours chocolat  doivent leur surnom au donateur qui permis leur réalisation Mr Lombart chocolatier de son état . L'église fut achevée pour l'exposition universelle  de 1900 . C'est grâce aux nombreuses carrières qui se trouvent sous La Butte aux Cailles que l'on à pas pu construire des grands immeubles qui auraient dénaturé le quartier . Cela à permis de préserver une image du Paris d'autrefois .

Ce quartier est aujourd'hui en plein essor . De nombreux restaurants s'y sont installés , les anciennes maisons ont été réhabilitées , et c'est un plaisir de s'y promener . Merci à la Mairie de Paris pour tout ce qu'elle a fait pour rendre ce quartier agréable . Quel dommage que Belleville n'ait pas connu cette réhabilitation intelligente au lieu de voir toutes ces tours horribles !!! qui ont dénaturé à tout jamais ce petit village pittoresque de Paris .

DSC01839   DSC01842   DSC01843       DSC01832   DSC01864   DSC01851      DSC01834   DSC01874   DSC01865   DSC01869   DSC01860   DSC01837   

Je voudrais vous faire découvrir ces remarquables photos prises par Atget fin du XIX°siècle et debut du XX° (Site de la BNF) . Elles sont très émouvantes , c'est le seul témoignage de ce Paris à tout jamais disparu .

391   3919   3922   3905   3909   6824

 

.