Comme chaque année je n'aurai manqué pour rien au monde le défilé qui se tient dans les rues du XIIIème arrondissement pour fêter  le Nouvel An chinois . Le Nouvel An chinois est la fête la plus importante pour les communautés chinoises à travers le monde entier . Pour les vietnamien cette célébration porte le nom de Fête du Têt . Fête des morts , de la famille , de l'espérance , du printemps , tradition nationale , mélange de culte religieux et de rites païens , le Têt est tout cela et autre chose encore : l'essence même de la civilisation vietnamienne ou , du moins , sa manifestation la plus typique .

     DSC02729      DSC02920     DSC02730

    

     Cette journée de défilé débute pour les catholiques des communautés chinoises par une messe dite en l'église Saint-Hippolyte  Rue de Choisy . Cette année la messe d'actions de grâce était concélébrée par Mgr Rambaud vicaire épiscopal auprès des communautés étrangères avec tout le clergé de la paroisse . La messe était accompagnée musicalement par l'orgue de Saint-Hippolyte , une flûte , une cithare chinoise et un chœur vietnamien . Une cérémonie des offrandes à lieu au début de l'office , à son terme les défunts sont honorés par le dépôt d'un bâton d'encens  devant les offrandes .

  DSC01356     DSC02744     DSC02747

     DSC02759    DSC02761    DSC02760      

   

En Chine, chaque étape ou événement important, religieux ou naturel est une invitation à la fête, et à l’instar de nombreuses civilisations, le passage d’une année à une autre n’échappe pas à la tradition. L’avènement du nouvel An est l’occasion d’une longue période de réjouissance pleine de faste, qui apparaît comme l’une des plus importantes. Le déroulement des festivités, commandité par le calendrier lunaire, se situe dans une période charnière saisonnière. Elles débutent toujours avec la fin de l’hiver, période de mortification, ou mille choses sont à terme (l’ancien caractère chinois qui désignait l’hiver « dong » signifiait « l’achèvement, la fin ») et s’achèvent au cours du printemps, période de renaissance (l’ancienne calligraphie du mot printemps « chun » a pour sens « se tortiller, avoir hâte de passer à l’action »).

    DSC02912    DSC02821    DSC02763

  Dans le passé, de nombreuses légendes et histoires édifiantes se sont constituées autour des douze animaux et, de nos jours, dans les affaires, au jeu ou pour un mariage, il est courant de prendre en considération les vertus augurales prêtées aux différents animaux. Dans le calendrier traditionnel chinois étaient clairement indiqués la succession des 24 périodes de 15 jours qui rythmaient les activités agricoles, mais aussi les jours propices où pouvaient être organisés mariages, fêtes ou funérailles. Il suffisait qu’une date retenue ne soit pas en harmonie avec l’animal patronnant l’année en cours pour que s’ensuive une année, voire une vie entière de malheur ! Il s’agit certes là de superstitions, mais de superstitions qui, durant cinq mille ans, ont alimenté l’imaginaire chinois.

    DSC02795  DSC02809  DSC02824

          Le Nouvel An chinois correspond en terme d’activité économique, à notre long week-end du 15 août. C’est à dire au calme plat pour le business. La Chine vit alors au ralenti, repliée sur elle-même. Les Chinois sont en famille et en liesse. Ce sont un peu leurs « grandes vacances annuelles ». Autrement dit, les voyages d’affaires à quelques heures du réveillon ou dans les trois ou quatre jours qui suivent la célébration du Nouvel An, sont à proscrire - à moins d’avoir envie de faire la fête à la mode chinoise ! 

   Cette année 2009 est placée sous le signe du Buffle associé à la Terre. Le Buffle succède au Rat et précède le Tigre. A chacun des douze signes du zodiaque chinois correspond un animal.   


        DSC02848    DSC02887     DSC02847


Selon la tradition, ce sont les douze animaux qui se rendirent au chevet du Bouddha mourant et qui sont, dans l´ordre: le rat, le bœuf, le tigre, le lièvre, le dragon, le serpent, le cheval, la chèvre (ou bouc), le singe, le coq, le chien et le cochon (ou sanglier). Mais il semble avoir aussi une autre légende… Une nuit de Nouvel An, l’Empereur de Jade invita tous les animaux de la terre à lui rendre visite. Seuls douze d’entre eux obéirent. L’énergique Buffle (ou bœuf) ouvrit la marche tout le long du chemin, mais il ne s’était pas aperçu que le Rat, rusé, s’était perché sur lui. Au moment d’arriver devant l’empereur, le rat sauta devant le buffle et l’empereur le vit en premier. Arrivèrent ensuite le Tigre souriant, le Chat prudent, l’étincelant Dragon, le sage Serpent, le Cheval talentueux, la Chèvre sensible, le malin Singe, le Coq fier, le Chien fidèle et, pour finir, le Cochon scrupuleux. C’est en guise de remerciement que Bouddha instaura une année symbolique en l’honneur de chacun de ses visiteurs et il décréta que chaque nouveau-né hériterait désormais des caractéristiques de l’animal de son année de naissance. L’année du Buffle 1913, 1925, 1937, 1949, 1961, 1973, 1985, 1997, 2009.

Selon l´astrologie chinoise, le Buffle est ambitieux, prudent, patient, déterminé, voire têtu. Le Buffle est un être puissant, et destiné à diriger. Son approche est souvent lente, mais le Buffle est capable de grandes réalisations. Il a également beaucoup d’endurance. Introverti et sérieux.

       DSC02877       DSC02897       DSC02841


Les mois du calendrier chinois débutent à chaque nouvelle lune . Ils ne portent pas de nom , mais sont désignés numériquement . L'ensemble des des douze mois ne totalisant que 354 jours , il a fallu intercaler un mois supplémentaire , ce qui explique que le premier jour de l'année est chaque fois différent  . 



    DSC02878     DSC02817       DSC02890


Dans les rues pavoisées on peut rencontrer des petits orchestres de tambours mobiles , les inévitables danses du  dragon  (  le dragon apporte la chance dans les maisons visitées  ) , sans oublier le bruit assourdissant des chapelets de pétards !!! (  le bruit  des pétards chasse les démons et implore la paix et le bonheur )   le tout dans une ambiance bon enfant .