Si vous avez eu l'occasion de vous promener dans le Parc Georges Brassens , vous n'avez pas été sans remarquer les deux imposants taureaux en fonte de fer patiné qui trônent à l'entrée de ce magnifique parc qui se trouve rue des Morillons dans le XVème arrondissement . Je vous propose de découvrir leur passionnante histoire .

      6a00d83451bb4969e2011570d2a3c9970c-640wi    57394311    BOVIN1                                                                                                                                                         

  Ce parc à été aménagé sur l'emplacement des ancien abattoirs généraux de Vaugirard qui fermèrent en 1974 . Seuls vestiges de cet ancien abattoir : à l'entrée , les deux taureaux et les deux pavillons affectés aux services de Police et  d'administration de l'abattoir et au milieu du jardin , devant le bassin ,  l'ancien campanile de la criée . 

     vaugirard2    paris_parc_brassens_bonheur_3      57448005                                                   

   Ces deux taureaux ont une histoire bien particulière !!! Ils furent l'œuvre du sculpteur animalier Isidore-Jules Bonheur ( 1827-1901) . Issu d’une famille d’artistes, Isidore Jules Bonheur est le fils du peintre Raymond Bonheur et le frère de la talentueuse Rosa Bonheur. Curieusement sa sœur Rosa Bonheur , peintre animalier , fréquentera assidûment les abattoirs de Vaugirard , de Villejuif et de La Villette à la recherche de modèles pour ses compositions !!!  Il expose régulièrement ses sculptures au Salon des Artistes Français, où il remporte plusieurs médailles (1865, 1869) . Il reçoit également une médaille d’or lors de l’Exposition universelle de 1889 . 

        Rosa_Bonheur_017          348px_Marie_Rosalie___Rosa___Bonheur_with_three_unknown_family_members_by_Disd_ri           img75018_201003030024_32 

          Rosa Bonheur                Famille Bonheur            Sculpture d'Isidore Bonheur 

   Les deux sculptures en fonte de fer patinée bronze sont bien d'Isidore Bonheur et non pas d'Auguste Cain comme on peut le lire trop souvent !!! .  Ils furent exposés sur le Champs-de-Mars  à l'occasion de l'exposition universelle de 1878 . Les deux taureaux étaient différents ( l'un tête levée situé à l'emplacement du futur pilier ouest de la Tour Eiffel , l'autre chargeant tête baissée , à l'emplacement du pilier nord  ) . Isidore Bonheur les a fait couler à la Fonderie du Val d'Osne. On les retrouve sur le catalogue de cette fonderie (page 633) , fonderie spécialisée dans le mobilier urbain en fer (fontaines Wallace, grilles métro Guimard ...) La fonderie de Val d'Osne , située non loin de Montier-en-Der en Haute-Marne , fut construite en 1834-1835 et s'est développée sous le Second Empire grâce à sa spécialité de fonte d'art. Elle a été agrandie en 1873 et 1900 et a cessé son activité en 1986. Le vestige d'un haut fourneau d'origine dans la halle est en place ; l'atelier des ciseleurs date également de la création et jouxte le premier magasin à modèles ; l'atelier d'usinage, la halle de coulée, le moulin à noir de 1873, ainsi que le magasin à modèles de 1877 sont complétés par la longue cité ouvrière Barbezat, du nom du directeur sous le Second Empire ; certains logements occupent l'étage supérieur, au-dessus des remises charretières. Ref. Mr Claude Chassaing

   Osne_le_Val_50498_Vue_generale_de_la_fonderie_d_art_du_Val_d_Osne   Osne_le_Val_50423_La_cour_et_les_batiments_de_la_Fonderie_d_Osne_le_Va   35086090

 Les deux taureaux du parc Georges Brassens  sont effet très particuliers car ils se ressemblent (tête levée) mais sont quand même différents : la queue de celui de droite (face à l'entrée) est la queue du taureau chargeant !!! En effet les corps et les queues ont été coulés séparément et soudés par la suite. Les architectes des abattoirs n'ont sans doute par voulu mettre un taureau agressif alors que sur place on ne tuait que des boeufs pacifiques ... tout en les diversifiant quand même . Le taureau de Cain lui aussi placé dans les jardins du Trocadéro est visible aujourd'hui à Nîmes , il est connu sous le nom du " Simbeu " de Nîmes . 

 1878_trocadero_1905_71    1878_taureau_1   1247_1__1_

   Palais du Trocadéro                     Taureau d'Isidore Bonheur 

  1900_detail_1907_3       troccpa1          Taureaux

                             Taureau de Cain                                     Le Simbeu de Nîmes 

  Des copies de ce mêmes taureaux ont été réalisées et vendues comme ornements que l'on peut toujours admirer : en Belgique devant les abattoirs d'Anderlecht , dans le parc de Mariemont à Morlanwelz, à Guatemala City, à Santiago du Chili, à Piriapolis (Uy), en un lieu indéterminé aux USA ainsi qu'en Espagne à Puerto de Santa Maria où ils ornent l'entrée de la bodega Osborne. Et peut-être ailleurs ... vu leur succès !!!

     2618482229_4290dda59d     Abattoirs_2674    2619302342_4e45e82c5c

                              Taureaux d'Isidore Bonheur - Abattoirs d'Anderlecht 

                    65298871             bulls                     

                       La Bodega d'Osborn                      Colt State Park

 

   Monsieur Claude Chassaing m'a très gentiment contacté pour m'informer du lieu exact aux USA où l'on peut admirer ces deux sculptures ,  il s'agit du COLT STATE PARK à Bristol, Rhode Island ; les deux taureaux encadrent l'entrée de ce parc de loisirs . Qu'il soit chaleureusement remercié ici , pour ses précieuses indications et cette superbe photographie !!!