Je me propose de vous faire découvrir l’étonnante histoire de ce petit canon  dissimulé au milieu d’un parterre de fleurs et oublié de tous.

                                         sdcv

                                                      Le petit canon du Palais-Royal 

    Un certain Rousseau (ingénieur en instruments de mathématiques) horloger galerie du Beaujolais, sous les arcades du Palais-Royal, invente en 1785 un nouveau genre de gnomon (cadran solaire primitif) pour remplacer un cadran solaire rue des Bons-Enfants. Il s’agit d’un petit canon muni d’une petite mèche et chargé de poudre. Il est surmonté d’une loupe précisément orientée sur le passage du soleil dans l’alignement parfait du méridien de Paris. Lorsque le soleil est à son zénith, ses rayons se concentrent grâce à la petite loupe et viennent enflammer la petite mèche provoquant la mise à feu du petit canon, permettant ainsi de régler montres et horloges à midi, ce qui est pratique à une époque où les montres à quartz n’existaient pas ! Ce qui fera dire à l’abbé Delisle : ˝ Dans ce jardin  si l’on y dérègle les mœurs, du moins l’on y règle sa montre . 

                                            qsd

   Il est installé en 1786 par ordre du Duc d’Orléans face à la boutique du sieur Rousseau, dans le jardin du Palais-Royal. En 1799 le petit canon est déplacé au milieu du parterre le plus au sud (coté des colonnes de Buren) où il se trouve toujours aujourd’hui. En 1891, l’heure indiquée par le canon du Palais-Royal est étendue à toute la France. Il dut se taire en 1911 car une loi imposait désormais à la France l’heure de Greenwich .

   79965595_o       le-petit-canon-du-palais-royal-med       

    Remis en état en 1990, le canon continua à sonner midi jusqu’à ce que le plan Vigie Pirate le fit taire. Victime d’un vol en 1998, il fut remplacé par une copie aujourd’hui muette . Sur son socle on pouvait lire  ˝Horas non numero nisi serenas˝ (Je ne compte que les heures heureuses) . Belle devise en harmonie avec ce lieu rempli de calme et de sérénité . Depuis 2011 le Ministère de la Culture à décidé de lui rendre sa fonction première . Désormais chaque mercredi à midi pile le petit canon tonne à nouveau !!!  Aujourd'hui plus d'allumage solaire , c'est un artificier qui a la charge de déclencher le tir , progrès oblige !!! Rendez-vous sur l'excellent site " Paris-bise-art " où vous pourrez voir et entendre ce petit canon tonner !!! Ne manquez pas lors de votre prochaine promenade dans ce jardin d’aller lui rendre visite !!!