Capture 

         P1310906

                                             Impasse des Arbalétriers 

     Partons ensemble à la découverte de cette impasse moyenâgeuse situé au  de la rue des Francs-Bourgeois dans le quartier du Marais . Cette impasse se trouve au 98 rue des Francs-Bourgeois . Elle s'ouvre entre deux corps de logis à encorbellement datant du début du XVIIème siècle et mène à une cour, elle-même reliée à la rue Vieille-du-Temple . Dans cette impasse se trouve également le Centre Culturel Suisse

           P1310914      P1310908

        P1310915     P1310909      P1310905

                                                    Centre Culturel Suisse 

       L'impasse des Arbalétiers 

 Ex-allée des Arbalétriers elle se prolongeait au sud de la rue des Francs-Bourgeois jusqu'au rempart de Philippe Auguste , parallèle ici à la rue des Rosiers . Elle desservait une entrée secondaire de l'Hôtel Barbette , propriété d'Etienne Barbette prévôt des marchands ,  dont l'entrée principale se trouvait rue Vieille-du-Temple et qui conduisait à un champ longeant l'enceinte de Philippe Auguste et qui servait de terrain d'exercices aux arbalétriers . On avait depuis longtemps oublié l'anathème jeté par le concile de Latran contre l'arbalète jugée comme une arme de lâches , puisqu'elle tuait les gens à distance et évitait le corps à corps . 

          959397DSCF8717 (Copier)     Arbaletearmement

 

                             post-4-0-96891000-1315228315

                                                Arbalètes et arbalétriers

   Cette voie du XVème siècle , précédemment appelée rue Neuve Barbette ; fut le décor de l’assassinat du Duc Louis 1er d’Orléans , frère du roi Charles VI , alors qu’il venait de rendre visite à la reine Isabeau de Bavière en l’hôtel Barbette tout proche . L’assassinat du Duc de Bourgogne par les hommes de Jean-sans-Peur ( Jean 1er de Bourgongne ) fut considéré comme annonciateur de la Guerre Civile qui opposera Armagnacs et Bourguignons de 1411 à 1435 ou fut signé le traité de paix d'Arras entre Charles VII engagé dans dans une patiente reconquête du territoire français , et Philippe le Bon , reconnaissant l'indépendance de la Bourgogne   . 

     L'assassinat de Louis 1er D'Orléans 

    Le 23 novembre 1407, Louis d'Orléans, en sortant de l'hôtel Barbette , où il avait soupé avec la reine Isabeau de Bavière, tombait , rue Vieille-du-Temple, sous les coups d'un gentilhomme normand , Raoul d'Octonville, écuyer du duc Jean Sans Peur . Le meurtre nocturne du 23 novembre 1407 prouva que ce n'était pas une menace vaine . Le brutal emblème était pour ainsi dire la fleur d'une vengeance dont cet assassinat de la rue Barbette fut le fruit sanglant. Le meurtre eut lieu rue Vieille-du-Temple, dans la partie qui s'appelait alors rue Barbette, en face de l'hôtel de ce nom, dont il reste encore une tourelle en encorbellement au coin de la rue des Francs-Bourgeois, et de l'autre côté en face de l'hôtel de Rieux , remplacé aujourd'hui par le charmant hôtel qu'Amelot de Bisseuil fit bâtir vers 1660. Il porte le n° 47 de la rue Vieille-du-Temple et fait face à la rue des Rosiers . 

    JeanSansPeur2      Louis_Ier_d'Orléans       375px-Assassinat_louis_orleans

         Jean Sans Peur                    Louis 1er d'Orléans       Assassinat de Louis 1er d'Orléans 

   Ne manquez pas lors de l'une de vos prochaines promenades dans le quartier du Marais de visiter cette impasse chargée d'histoire . Vous pourrez en outre assister à l'une des nombreuses conférences données au Centre Culturel Suisse dont voici le lien : http://www.ccsparis.com/