scv      SDC14692

                                                La Grande Loge de France rue Puteaux 

 

     Découvrons ensemble un endroit méconnu des parisiens , la Grande Loge Maçonnique de France . Elle est située 8 rue Puteaux dans le XVIIème arrondissement . Comme vous allez le découvrir le bâtiment qui l'abrite a une histoire incroyable ! La Grande Loge de France , qui regroupe les différentes loges maçonniques françaises , autrefois installée dans un local par trop exigu rue de Rochechouart , a pour siège aujourd'hui un ancien couvent de Récollets situé rue Puteaux . La Grande Loge de France , héritière de trois siècles d'histoire et de culture , propose une démarche initiatique qui s'appuie sur des valeurs de progression intellectuelle , éthique et spirituelle . Notre obédience trouve sa source dans le Rite Écossais Ancien et elle est réservée uniquement aux hommes . Elle est sous la direction d'un Grand Maître .

          P1330563      P1330559      P1330561

                                                       La Grande Loge de France 

    Ce couvent a connu un destin curieux au fil du temps , avant d’être occupé par la Grande Loge. En 1852 les " Réformatis " italiens fondent des couvents de franciscains dans le sud de la France ( Nice et Lyon ) en remplacement de ceux fermés par la Révolution . Pour franciser le nom ils reprennent celui de Récollets inutilisé depuis plus d'un demi-siècle .  En 1884, les franciscains de Nantes décident de fonder une communauté à Paris . Une fois acquis l'immeuble du 8 rue Puteaux , jusque là occupé par une institution protestante.Les travaux entrepris seront achevés en en 1886 . Une première  chapelle sera édifiée en 1888 . Mais du fait de sa très grande fréquentation, elle doit être agrandie et on procède à sa reconstruction . L'archevêché la considère comme le troisième lieu eucharistique à Paris . Suite à des problèmes de remboursement des travaux , le couvent de Récollets est définitivement fermé en 1906 et les franciscains expulsés suite à la loi de 1903 qui dissous les congrégations religieuses .

    57523434        57524117        57523461

                                                         Moines Récollets 

   Déjà en 1907 la Grande Loge de France se trouvant à l'étroit 42 rue Rochechouart s'intéresse à cet ancien couvent , mais devant le peu d'intérêt que ce projet suscite mais il restera sans suites . En 1909 le couvent est acheté par messieurs Bernheim pour une somme de 300 000 Francs de l'époque . Ceux-ci  louent la chapelle et le jardin entourant le chœur à un industriel pour un bail de dix ans. Celui-ci installe dans la nef la salle de projection du Fééric Cinéma, dans la crypte une piste pour les adeptes du patin à roulettes ! Le reste du bâtiments attend des locataires depuis deux ans .

                fgh        xcv

                                        Le cinéma le " Fééric " 

   Pendant la Grande Guerre, il est en partie transformé en un hôpital de 28 lits , servant d’annexe à l’hôpital militaire Villemin . En 1924, la chapelle qui était restée occupée par le cinéma fait place à un bal populaire " Le bal de l’Abbaye " , où se produisait le célèbre accordéoniste , virtuose du diatonique , Emile Vacher, un des précurseurs du musette accompagné au piano par Jean Peyronin. La première valse musette s'appela tout naturellement " La valse de l'abbaye " . Des reines de la musette comme Fréhel , Damia , Emma Liebel se sont produites au Bal de l'Abbaye .

     Vacher-2         vacher_tourbillonnette        vacher

                                                              Emile Vacher 

   En 1910, grâce à la ténacité du Frère Francfort, l’ancien couvent est acheté par la Grande Loge de France pour y installer le siège social et les temples . La chapelle sera finalement récupérée par la Grande Loge de France en 1929 . Des travaux d’aménagement l’amputent de ses bas-côtés , qui deviennent des réserves . La crypte est reprise par la Grande Loge de France et une partie est louée à un Frère pour y gérer une salle à manger " Le Buffet " . On entreprendra des travaux pour couper la monumentale chapelle dans le sens de la hauteur ( première photo ci-dessous ) pour créer deux temples dans la partie supérieure et une salle des fêtes au rez-de-chaussée .

                  kmzc    P1330514

                   Chapelle avant travaux                                  Temple Franklin 

                                     P1330521

                                              Grand Temple " d'Estienne d'Orves "                                     

    Le 15 juin 1940, les soldats du commando Rosenberg forcent la porte du 8 rue Puteaux. Les coffres sont fracturés, les archives emportées en Allemagne. Les locaux sont saccagés par les partisans de Vichy, et le mobilier emporté. Le lieu est donné à Henri Coston, un anti-maçon virulent , qui y établit son « centre de documentation » combattant les Francs-Maçons . Ci dessous des affiches anti-maçonnqiue présentées dans le petit musée installé dans l'atrium . 

               P1330476      P1330477

   Dès la libération de Paris, l’immeuble est restitué à la Grande Loge de France. La chapelle va être aménagée pour répondre aux besoins : La partie supérieure devient le grand temple qui sera rebaptisé temple d'Estienne d'Orves en souvenir du grand résistant maçonnique qu'il fut . La partie inférieure (rez-de-chaussée) est coupée en deux : dans le chœur on installe la Bibliothèque, et dans le vaisseau le temple Franklin Roosevelt en l’honneur du président américain . La veuve du Président américain  , que la Franc-maçonnerie avait appelé à l'aide bien avant le conflit ,  venue à Paris pour une assemblée de l'ONU l'inaugure en décembre 1948 . Les vitraux de 1895 de type grisaille, ont été conservés et divisés en deux sortes . Les premiers sont encadrés par un chapelet franciscains et les seconds par une cordelière .               

     P1330511         P1330527        P1330515

                                                           Temple Franklin 

         P1330553       P1330555

                                                      Grand Temple d"Estienne d'Orves

   Enfin, en 1967, de nouveaux travaux modifient considérablement l’aspect des lieux. L’ancien déambulatoire du couvent est couvert, pour créer un atrium qui accueille les premières vitrines du musée . Il se voit décoré de trois mosaïques symboliques en 1977 . Des bureaux sont créés dans les étages . En 1987 la Grande Loge de France , devant le manque de place ,  envisage de déménager son siège en banlieue , mais le coût de l'opération étant trop élevé pour l'obédience le projet est annulé . A coté du musée situé dans l'atrium se trouve une remarquable bibliothèque qui recèle une impressionnante collection de 25 000 volumes . 

  P1330451     P1330481

  P1330472     P1330473

   P1330465     P1330469

                                                              Musée de la Grande Loge de France 

                             iikl

                                                                  La bibliothèque

    Outre les temples pour accueillir les réunions des Frères maçonniques , le bâtiment est ouvert au public . Il peut visiter dans l'atrium le magnifique musée qui recèle précieusement des pièces anciennes témoignage de la culture maçonnique , ainsi que la bibliothèque . Le musée est ouvert au public du lundi au vendredi de 10 heures à 13 heures et de 14 heures à 18 heures . Ne manquez pas d'allez le visiter . Un accueil chaleureux vous sera réservé . Pour plus amples renseignements consulter le site de la Grande Loge de France sur internet . Ne manquez pas les visites organisées chaque année à l'occasion des Journées du Patrimoine . Je tiens à remercier chaleureusement les Frères qui m'ont accueilli lors de ces  Journées du Patrimoine 2014 .