dfg

                                                       La rue des Thermopyles

    Je me propose de vous faire découvrir aujourd'hui la buccolique rue des Thermopyles . Cette voie est située dans le 14e arrondissement de Paris . Elle débute au 32 rue Didot et se termine au 87 rue Raymond-Losserand ( ancienne rue de Vanves ) et mesure 230 mètres de long, C'est une des rares rues de Paris encore pavées de gros pavés . Bordée de maisons anciennes ou de maisons récentes hautes de un à quatre étages décorées de glycines formant plusieurs arches tout du long , cette rue garde un aspect champêtre , un véritable  havre de paix loin de l'agitation des rues environnantes . Rien de plus simple pour vous y rendre , elle se trouve juste à côté de la station de Métro Pernety ( ligne 13 ) . 

    P1050166   P1050171   P1050214  

                      Métro Pernety                                                        La rue des Thermopyles

     La rue des Thermopyles tient son nom du célèbre  " défilé des Thermopyles " ( signifiant littéralement " les portes chaudes " ) , étroit passage et point stratégique dans la Grèce antique qui fut le théâtre de nombreuses batailles dont la première en 480 avant .J.C. qui opposa les soldats grecs de Léonidas , roi de Sparte , aux soldats perses de Xerxès  . Durant 3 jours, les Spartiates tiendront tête héroïquement aux assaillants en surnombre avant de succomber jusqu'au dernier autour du cadavre de leur roi .

          athenes06b - Copie           xcbn

      La bataille des Thermopyles - Tableau de Louis David             Leonidas - Sparte 

    La rue des Thermopyles comme sa voisine la rue Léonidas est un vestige de l'ancien château de Plaisance loti par Chauvelot entre le milieu respectif des règnes de Louis-Philippe et de Napoléon III . Mais avant 1925, alors qu’elle était un passage privé , qui partait de la rue des Plantes . Cette partie dont elle a été amputée est devenue la rue Olivier-Noyer ( nom d’un propriétaire des terrains ) . La rue des Thermopyles prend la dénomination de rue en 1937. Elle est composée de deux parties . La première est bordée de petits immeubles , d’ateliers et de petits pavillons aux couleurs chatoyantes , le tout étant inclus dans un écrin de verdure et de glycine . Elle est fermée par des chaînes jusqu'en 1958 . Elle devient une voie publique le 23 juin 1959 , ou plutôt semi-publique : cette différence permet aux habitants , propriétaires d’un mètre cinquante de terrain devant leurs maisons , de pouvoir planter toute sorte de végétation en pleine terre .

      P1050175       P1050185      P1050205

      P1050201       P1050208     P1050203

       P1050191       P1050198      P1050186

                                                   La rue des Thermopyles

    La seconde partie, après un coude , est recouverte de pavés grossiers et longe un petit jardin, le jardin Bauer. Il est bordé d’ateliers et de petites maisons . Dans le jardin Bauer ont peut admirer au printemps de magnifiques lys . Quelques petits jardins sont agrémentés d'amusantes fresques de style " Street art " . Un coin du jardin est réservé aux joueurs d'échecs . C'est un petit espace de verdure bien au calme où il fait bon se promener et s'y reposer . 

      P1050231       P1050238       P1050240

      P1050250       P1050260       P1050246

      77635850_o       P1050230       P1050232

         P1050270     P1050263     P1050255

                                                        Le jardin Bauer 

    Ne manquez pas lors de l'une de vos prochaines promenades de flâner rue des Thermopyles et d'aller vous reposer dans le magnifique jardin Bauer , c'est un dépaysement garanti . Non loin de là vous pourrez également la surprenante église Notre-Dame du Travail  avec son armature métallique apparente construite par Astruc . Bonne promenade .