Rue_Reaumur_51-21   cvb   131039602794

                      Magasin Félix Potin à l'angle du boulevard de Sébastopol et de la rue Réaumur

 

     FÉLIX POTIN    

   En 1844 Felix Potin ouvrit sa première épicerie au 28 rue Neuve-Coquenard dans le 9ème arrondissement de Paris . contrairement à ce qui se pratique , il affiche des prix fixes et pour attirer et fidéliser sa clientèle certains produits comme le sucre , l'huile , cafés ... sont a prix coûtant , la vente dite "à la gâche" était créée . On " gâchait " un article afin de pouvoir en placer cent autres à des prix moins attrayants . En 1860 se construit le premier magasin à étage à l'angle du boulevard de Sébastopol et de la rue Réaumur . Le Monoprix Réaumur-Sébastopol occupe l'ancien immeuble Félix Potin, construit à l'emplacement du cimetière de l'hôpital de la Trinité , fondé au XIIe siècle et détruit à la fin du XVIIIe siècle . Puis  en 1864 celui du boulevard Malesherbes . En 1861 il fait construire sa propre  usine de fabrication à La Villette , on y casse le sucre , torréfie le café , et également on traite la mise en conserve des produits frais qu'il fait récolter sur ses propres terrains acquis en France et en Tunisie .  

              163-rue-neuve-coquenard   POTIN Félix    04_67_680_03

            Rue Neuve-Coquenard             Félix Potin                          Sépulture de Félix Potin 

 1024px-AlfredDecaenJacquesGuiaud-QueueFelixPotin1870     potin

                Magasin Félix Potin à l'angle du boulevard de Sébastopol et de la rue Réaumur 

 felix potin 4    1367705126-carte-postale-FAUBOURG-SAINT-ANTOINE

     Magasin Félix Potin boulevard Malsherbes              Magasin Félix Potin faubourg Saint-Antoine 

           10930780        1aush3        1top

                                              Magasin Félix Potin rue de Rennes 

  En 1870 il invente la livraison a domicileLes voitures de livraison Potin, qui sillonnent la capitale, font également beaucoup pour étendre la renommée de la maison . Lors du siège de paris en 1870 , il sera un des rares à refuser la spéculation sur les  denrées alimentaires , il maintient les prix bas et met de la nourriture à disposition des cantines nationales . il meurt en 1871 . et sera inhumé au cimetière du Père Lachaise . Ce sont ses fils et gendres qui continueront l'aventure , avec la construction des magasins en 1899 du faubourg saint Antoine et surtout en 1904 le magnifique magasin art nouveau de la rue de Rennes . Avec un des tout premiers tapis roulant . En ce début de siècle la marque Felix Potin sera la première maison de l'alimentation du monde avec son célèbre slogan " Potin on y revient " . La société Félix Potin comptera 70 succursales, 10 usines , 5 chais , 650 chevaux en 1923. Les deux usines parisiennes de Pantin et de La Villette compteront 1800 personnes en 1906 et 8000 en 1927. Elle possède également une boucherie sur le même boulevard et une poissonnerie sur la rue Palestro . 

   001felixpotin005 001felixpotin010

   100_7897-2640ef7  750c0f24c95a184742d01f6a3e427e5c

                                                    Véhicules de livraison Félix Potin 

   _1 (Custom)   1421774080-Rouvillain-fe-lix-potin-OK

             Usine Félix Potin à Pantin                                         Usine Félix Potin à La Villette

                     xvb

                                               Usine Félix Potin à La Villette

   En 1956 , les 1.200 magasins Félix Potin deviennent des supérettes . Mal gérée la société Félix Potin est contrainte à les vendre . Elles seront rachetées par André Mentzelopoulos en 1958 . Le 1er Décembre 1995 Félix Potin est contraint de déposer le bilan . La société est placée en cessation de paiements par le tribunal de commerce de Corbeil-Essonnes . Le plan de redressement n'ayant pas pu être mené à bien (difficultés à vendre les magasins) , la BNP refuse de soutenir davantage le distributeur . Le 22 décembre , les propositions de reprise ou de poursuite d'activité n'ayant pas été retenues par le tribunal de commerce, Félix Potin est mis en liquidation judiciaire. Les derniers 370 magasins ferment leurs portes au 31 décembre , ce qui entraînera le licenciement de 1057 salariés . En 1996, "Promodès" reprend sous ses propres enseignes une centaine de magasins et 112 salariés, tandis que Franprix obtient trois supermarchés . En 2004, la marque  Félix Potin  est rachetée, puis utilisée par la société nouvelle d'alimentation Philippe Potin , distributeur pour la restauration collective et commerciale implanté dans le sud-est de la France ( Montpellier, Brignoles, Grasse et Monaco ) . C'est la triste fin d'une aventure familiale commencée en 1844 par Félix Potain .

   FelixPotinParis17    05-FelixPotin-RA

 

    " RÉCLAMES " FÉLIX POTIN 

          1745       article_2858_3085      sagaracismeIEUP9

 

 

   LE MAGASIN DU BOULEVARD DE SÉBASTOPOL 

  Construit par Charles Lemaresquier ( 1870-1972 ) en 1910 à l'angle du boulevard de Sébastopol et de la rue Réaumur , il est emblématique du goût de la Belle Époque pour la polychromie architecturale. Surmonté d'un dôme appelé le plus souvent " La Poivrière " cet immeuble de style Post-Haussmannien met en exergue le faste de cette entreprise . De style néo-baroque, on admirera la rotonde d’angle polychrome et les éléments de décoration en ronde-bosse : guirlandes de fruits, caducées, attributs d’Hermès . Charles Lemaresquier (1870-1972), son architecte, a assez peu construit mais ses œuvres furent toujours ambitieuses. Il est également célèbre pour son poste de professeur à l’école des Beaux-Arts et emmena de nombreux élèves jusqu’au Prix de Rome . On lui doit à Paris le Palais Berlitz et l'Hôtel de Rochechouart .

 charme-architectural-rue-reaumur-L-IEBeqU  charme-architectural-rue-reaumur-L-tOMxrD  charme-architectural-rue-reaumur-L-0hQixB

                          Magasin Félix Potin rue Réaumur ( Ref photos. " Paper Blog " )

               felix potin 1            felix potin 3

                                  Magasin Félix Potin rue Réaumur intérieur 

 

    LES SQUELETTES DU MONOPRIX DE RÉAUMUR-SÉBASTOPOL 

                   5253192339_f4a601f075_b

                                        Monoprix Réaumur-Sébastopol

  Lorsqu'en 2006, le Monoprix de Réaumur-Sébastopol, dans le 2ème arrondissement de Paris, entreprend, sous l'immeuble où il est installé, des travaux d'abaissement du niveau du sol pour agrandir ses locaux de stockage, apparaissent très vite au jour de très nombreux ossements humains. Des ossements humains très bien conservés, des squelettes qui pour beaucoup sont parfaitement rangés, disposés les uns à côté des autres, certains tête-bêche. Il apparaît immédiatement qu'il s'agit là de fosses communes du cimetière de l’Hôpital de la Trinité , fondé au 12ème siècle et détruit à la fin du 18ème siècle . Cet hôpital servait également de refuge aux pauvres et aux pèlerins de passage  . A ce jour, huit fosses communes ont été découvertes . Sept d'entre elles ont accueilli entre cinq et vingt-cinq individus . La huitième , beaucoup plus importante compte , en l'état actuel des fouilles , cent cinquante défunts qui semblent être décédés à la même date et témoigner d'une crise de mortalité dont il s'agira de trouver la cause : épidémie, maladie particulière etc...

                     Hopital_Trinité_R_St_Denis_Paris_1550

                                                    Hôpital de la Trinité

 DSC3510-530x794  DSC39011-530x354 DSC3797-530x794

                               Fouilles archéologiques sous le Monoprix Réaumur-Sébastopol