800px-Folies-bergere-facade

                                                   Théâtre des Folies Bergère

    Partons ensemble à la découverte de l'histoire des " Folies Bergère " , théâtre mythique de la " Belle Époque " jusqu'à la fin des " Années Folles ", situé au 32 rue Richer dans le IXème arrondissement . 

      Rue Richer 

    Cette rue , formée en 1782 , à remplacé une ruelle appelée en 1738 , de l'Égout , car elle longeait le Grand-Égout . Cet égout allant de du boulevard-des-Filles-du-Calvaire à la place de l'Alma actuelle où elle se jetait dans la Seine . A sa formation cette rue reçut le nom de l'avocat du Parlement Jean-Charles Richer , échevin en 1780 . Elle faisait partie à cette époque du chemin que l'on suivait pour aller de la Ville-l'Évêque à Popincourt . 

     Origines du Théâtre des Folies Bergère

   Il est fort probable que l'on doive indirectement l'ouverture des Folies Bergère à une sociétaire de la Comédie-Française Mme Cornelie . En 1867, Mme Cornelie, sociétaire de la Comédie Française , souhaita se produire dans un café concert car jusqu'en 1867 une loi punissait d'amendes sévères toute personne qui se costumait ou dansait dans les théâtres  .  Ainsi naquirent les premiers cafés-concerts, et cafés-chantants où l'on pouvait danser, se costumer, chanter, dire des textes devant un décor, comme dans un théâtre.

            tumblr_m7w1zgP4PQ1r8t3kio1_500        moulin_rouge_par_cheret_01         fragson_harry_affiche_04_parisiana_1901

                                                 Cafés-concerts 

  Le termes de " Folies "désignait , depuis la fin du XVIIIe, les maisons de villégiatures , créées sous la Régence pou la  noblesse et l'aristocratie , pour des fêtes nocturnes avec concerts , spectacles et ballets  . Elles étaient  situées à la périphérie des grandes villes . Près de Paris les plus connues  étaient : les Folies Méricourt , Folies St-James , Folies Richelieu , Folies Beaujon , Folies Regnault , qui donnèrent leur nom à leurs quartiers respectifs .

            Pavilion_folie_beaujon_paris_hi        P06-StJames16_vertical_block             ARTOIS_1

          Folies Beaujon                     Folies Saint-James                          Folies d'Artois 

   La mode , depuis 1830, était de baptiser les salles de spectacle du nom de  'Folies' suivies du nom du quartier où elles se situaient (Folies Dramatiques (1830) , Marigny (1848) , Nouvelles (1852) , Saint-Antoine (1865) . C'est ainsi que Mr Boislève choisit le nom de la rue Bergère , toute proche . C'est donc pour cela que " FOLIES BERGÈRE " s'écrit sans 'S' à Bergère puisqu'il s'agit des folies de la rue Bergère  .

      5872321_1_l            gh            scv   

        Folies Marigny                Folies Nouvelles           Folies Dramatiques 

 

    Le Théâtre des Folies-Bergère 

               

                            folies_bergere_facade

                                  Théâtre des Folies-Bergère  en 1890

   Le théâtre des Folies Bergères a été construit en 1869  sur un terrain propriété depuis depuis la fin du XVIème siècle de l'hôpital des Quinze-Vingts crée par Saint-Louis en 1620 , qui le loua à des maraîchers de 1606 à 1805 . En 1860 on y édifia un grand magasin de literie dit " Aux Colonnes d'Hercule " , qui en 1869 s'adjoignit une salle de spectacle . Le théâtre des Folies Bergère absorba plus tard le magasin . Ce théâtre était  appelé ironiquement " Salle des Sommiers Élastiques " ouvrit le 2 mai 1869 sous la direction d'Albert Boislève . Il ne fit que de médiocres affaires , ferma en août , rouvrit en septembre , puis ferma à nouveau en mars 1870 . Avec un nouveau directeur il rouvrit en décembre au cours du siège de Paris avec un vaudeville et dut fermer en mars 1871 . 

                             43314523

                                     Théâtre des Folies Bergère en 1880

   Ce théâtre eut alors comme nouveau directeur , en novembre 1871 monsieur Sari qui le transforma radicalement . Il agrandit la façade sur la rue Richer et ajouta un promenoir que fréquentèrent les petites dames du quartier Bréda . Cet établissement connut alors un grand succès du fait de son orchestre , de ses ballets et de ses exhibitions de toute nature . A la fin de 1880 , Sari changea le genre de son établissement qu'il voulut consacrer à des concerts de grande musique ; ce fut les " Concerts de Paris " qui patronèrent Gounod , Massenet , Saint-Saëns et Delibes . Il ouvrit en mai 1881 mais cette tentative n'eut pas le succès escompté et monsieur Sari s'empressa de de retourner à ses spectacles précédents , beaucoup plus populaires !!! 

      sum70_folies_01f    zoo-humain-5   pd3014557   3

      2   4    5    xcv

                                           Affiches des Folies-Bergère

        Manet aux Folies-Bergère

    " Un bar aux Folies Bergère est un tableau réalisé par le peintre Édouard Manet au début des années 1880. Il s'agit de la dernière œuvre majeure de Manet avant sa mort . La scène , contrairement aux apparences, n’a pas été peinte au bar des Folies Bergère mais a été entièrement recréée en atelier . La jeune femme servant de modèle , Suzon, est en revanche une véritable employée de ce célèbre café-concert . Manet y donne une nouvelle fois une démonstration de son art , brillant par une interprétation impassible et objective d'une scène de la société dans laquelle il vit une serveuse au regard vide et absent ne participant que par sa beauté extérieure aux éclats de ce palais du plaisir .

        manet2        autoportrait-d-edouard-manet       The Bar at the Folies-Bergeres, by Edouard Manet

                        Edouard   Manet                          " Un bar aux Folies-Bergère "      

  En 1902, après 16 ans de succès, la maladie contraint Édouard Marchand à laisser la place à Paul Derval ( Alexis Pitron-d'Obigny de Ferrière dit Paul Derval ). En 1918, une nouvelle ère commence pour les Folies Bergère avec son nouveau directeur qui va marquer de son empreinte l'histoire de la revue . Désormais , ses revues proposent aux spectateurs une débauche de costumes , de décors, d'effets de mise en scène pour mettre en valeur sa troupe  composée de " girls " anglaises à la discipline de fer et de « petites femmes nues » . En 1926 Paul Derval agrandi et redécore le théâtre et il confie en outre la nouvelle décoration de la façade à Pico . Cette façade de style " Art Déco " est inscrite à l'inventaire des monuments historique . 

       paulderval01pa6        madamederval01bu0       Revue-des-folies-bergeres-Folies-de-Paris_PHO_001_image_article_detaille

         Mr Paul Derval             Mme Antonia Derval                Une " girl " 

                P1060861        P1060863

    En 1936 , Derval fait revenir de New York Joséphine Baker pour mener la revue En Super Folies . C'est Michel Gyarmathy , un jeune hongrois tout fraîchement débarqué de son Balasagyarmath natal , qui en dessine l'affiche . Et c'est ainsi que débute une longue histoire d'amour entre Michel Gyarmathy , Paris , les Folies Bergère et le public du monde entier, qui durera 56 ans . Son épouse Antonia, s'appuyant sur Michel Gyarmathy, lui succède . 

       9       Folies-Bergere-Josephine-Baker-sold-by-Dominic-Winter-Book-with-link-follow-       image

    Mr Gyarmathy et Mme Derval                 Joséphine Baker

  Dès 1978 elle s'adjoint Georges Terrey au poste de Directeur délégué. Pendant près de vingt ans , ils maintiennent le style et la tradition . Mais en 1993, consciente que l'esthétique purement clinquante n'est plus de mise et que les Folies Bergère doivent évoluer avec le siècle et avec les aspirations des spectateurs et l'imagination des créateurs , Hélène Martini décide de rompre avec le passé passéiste et présente une nouvelle revue de l'argentin Alfredo Arias . Une page est résolument tournée . Le théâtre des Folies Bergère se tourne vers l'avenir !!! 

      P1060857       P1060876        P1060880

                                                Théâtre des Folies Bergère

   À partir de 1993, le style des spectacles change , la directrice joue sur la modernité et la remise au goût du jour des revues . D'auteurs en chorégraphes, de metteurs en scène en décorateurs , les spectacles se succèdent avec succès, et la qualité des représentations confirme la renommée des Folies Bergère . En septembre 2011, le théâtre des Folies Bergère est racheté par le Groupe Lagardère pour neuf millions d’euros , en association avec Jean-Marc Dumontet . Le chapitre du XXIème siècle est ouvert , et les Folies Bergère sont en route pour leur 150ème anniversaire . A l'occasion des fêtes de fin d'année ne manquez pas de venir découvrir le nouveau spectacle " Salut les copains " . Vous serez transporté  , grâce au talent de ces jeunes comédiens , à l'époque des " yéyés " . Vous passerez une très bonne soirée !!! 

       75ebcc4bda043b9fea91a64cbf62ee15      P1060916      P1060923

       P1060924     P1060918    salut-copains-presse

                                         Spectacle  " Salut les copains " 

    Voici un remarquable article sur le site officiel du Théâtre des Folies Bergère qui vous permettra de tout connaître sur l'histoire passionnante de ce magnifique théâtre parisien .