Cette année encore ; je vous emmène visiter cette magnifique collection de crèches qui se trouve à l'église Saint-Georges  de la Villette . Ces magnifiques crèches appartiennent à la collection du Père Pierre de Parcevaux . Cette année ce sont des crèches africaines et asiatiques qui nous sont présentées .

            

48362   48361   48363

                                     

                               Église Saint-Georges de la Villette

    L'église Saint-Georges , située rue Simon Bolivar fut érigée en 1875 suivant les plans des architectes Chauvet et Coulomb , sous le vocable de Saint-Georges en hommage à Mgr Georges Darboy , fusillé par les fédérés durant la Commune de 1871 ( voir l'article précédent sur la prison de la Grande Roquette ) . L'édifice de style néo-roman possède une façade qui s'inscrit dans la courbe formée par l'avenue Simon Bolivar dans le XIXème arrondissement de Paris . Les vitraux sont de Charles Lorin pour ceux de la nef et de Emile Hirsch pour ceux du choeur . Ce dernier est orné de peintures murales et abrite un orgue Cavaillé-Coll-Mutin de 1907 . Le chemin de croix est dû à Sergio Birga artiste peintre , fresquiste et graveur .

                                 Les Crèches de l'église Saint-Georges   


  DSC01972  DSC01975  DSC01976

  DSC01969  DSC01978  DSC01986                                                                       

Très tôt, les chrétiens de Palestine ont célébré la naissance de Jésus sur les lieux même de la nativité. Les environs de Bethléem sont riches en grottes utilisées comme étables où sont aménagées des mangeoires pour déposer la nourriture des moutons.

L’évangéliste Luc a utilisé le mot  mangeoire, en latin "cripia",  d'où sans doute le mot "crèche", pour nommer le lieu où Marie accoucha de son enfant..

Au Moyen Age, la catéchèse passait par des représentations théâtrales aussi bien pour la naissance de Jésus que pour sa mort (les « Passions »). Ces spectacles servaient de préambules aux veillées qui précédaient les célébrations liturgiques. Cette tradition a duré en France jusqu’à la Révolution qui en interdit l’usage public. L’usage des crèches ne fut alors conservé que dans l’intimité des maisons chrétiennes. Mais dès le début du XIX° siècle, elles réapparurent dans les églises, sur les places des villages ou devant les églises, voire dans les lavoirs inutilisés à cette saison.

On y associa, comme c’était déjà le cas au Moyen Age, artisans et personnages locaux dans les costumes de l’époque, et avec les particularités du crû. Bien sûr, les crèches passèrent les frontières de tous les continents avec les « Missionnaires catholiques ». Elles se sont désormais diversifiées et l’on trouve ainsi des crèches africaines, amérindiennes, asiatiques… En voici quelques exemples avec cette collection de crèches africaines . On peut admirer la diversité des matériaux employés pour leur réalisation , diversité liée aussi à leur pays d'origine .


      DSC01971   DSC01974    DSC01977

      DSC01979   DSC01980    DSC02003